Programme Spatial Allemand

Le Programme Spatial Allemand a été piloté par des extraterrestres d’Aldébaran

Les aliens Nordiques d’Aldebaran sont-ils la clé de l’agenda secret du 4ème Reich, ou ont-ils rejoint la fédération galactique des mondes pour lutter contre les Dracos reptiliens ?

Maria Orsic, la médium du IIIème Reich, affirmait que le peuple d’Aldébaran avait créé des civilisations en Mésopotamie (Sumer, Babylone, Akkad etc..) et que ces gens venaient d’Alpha Tauri. C’est selon cette information récupérée en chanenling, que les médiums de Maria Orsic ont convaincus les sociétés secrètes Thulé et Vril, que la race aryenne ne venait pas de la Terre, mais de Aldebaran dans Alpha Tauri, à 64 années-lumière de la Terre et que Isias, déesse de la montagne, était la reine d’Aldebaran.

Le Groupe Thulé et la Société Vrill sont les deux sociétés secrètes qui travaillaient à l’unisson pour influencer le climat politique allemand en coulisses et amener le Führer au pouvoir pour installer un 3e Reich mondial. N’ayant pas atteint leurs objectifs durant la seconde guerre mondiale, et grâce à l’aide des grosses entreprises américaines, ils ont travaillé ensuite à consolider leurs pouvoirs au sein des grandes instances mondiales (ONU, OTAN etc…), à infiltrer la NASA pour déployer leur propre flotte spatiale (la Flotte Noire – Dark Fleet), et à mettre en place une stratégie pour l’instauration d’un 4ème Reich qui serait le dernier gouvernement mondial sur Terre.

Le Groupe Thulé était l’origine du groupe d’étude du Germanusches Altertum, un groupe allemand d’occultistes, qui a parrainé la Deutsche Arbeiterpartei, transformée par la suite par Adolf Hitler en Parti National Socialiste (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei ). Il s’est associé en 1919 avec la Société Vrill qui pratiquait également le culte du soleil noir.

Le Groupe Thulé s’est principalement intéressée aux origines de la race aryenne.

“Thule” était une terre située par les géographes gréco-romains dans le nord le plus éloigné. Le terme “Ultima Thule” est également mentionné par le poète romain Virgile dans son poème épique Énéide . C’était censé être la partie la plus au nord de Thule, maintenant généralement comprise comme la Scandinavie. Selon les mystiques nazis, Ultima Thule était la capitale de l’ancienne Hyperborée, ils l’ont identifié  comme une masse terrestre perdue dans l’extrême nord, près du Groenland ou de l’Islande.


Ces idées découlaient de spéculations antérieures d’Ignatius L. Donnelly selon lesquelles une masse terrestre perdue avait déjà existé dans l’Atlantique et qu’elle était le foyer de la race aryenne, théorie qu’il appuyait en se référant à la répartition des motifs de croix gammées. Il l’identifia à l’Atlantis de Platon, une théorie développée par Helena Blavatsky durant la seconde partie du XIXe siècle. Le Groupe Thulé a d’ailleurs maintenu des contacts étroits avec les théosophes, adeptes de Blavatsky.

Il convient de noter que le Groupe Thule moderne a été créé (ou réformé) par Rudolf von Sebottendorf en 1918, mais que l’Ordre en lui-même, tout comme la franc-maçonnerie et de nombreuses autres sociétés secrètes, est ancien et a survécu à travers l’histoire sous des noms différents, en ayant toujours eu la même mission et le même ordre du jour.

Le Groupe Thule avait une énorme base en Antarctique, lieu où les secrets des OVNIS fabriqués par l’homme sont emportés dans l’espace. Ils avaient même l’intention de faire de l’Antarctique un État souverain dans un proche avenir, un État extérieur au gouvernement mondial unique. C’est cette idéologie, qui a servi de base à la civilisation séparatiste allemande installée en Antarctique, pour accélérer le développement de la Flotte Noire et entreprendre la colonisation de la planète Mars.

La société Vril, qui contrôle le pouvoir du Vril et le Groupe Thulé ont étroitement imbriquées. La société Vril est en fait le cercle intérieur de Thulé et travaille avec le gouvernement américain depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les membres allemands de Thule et Vril ont été secrètement transférés aux États-Unis dans le cadre d’un projet appelé «Opération Paperclip».

Thule et Vril utilisent tous deux des dieux et déesses scandinaves comme pseudonymes au sein de l’Ordre, et ils ont même une langue nordique, parlée dans leur cercle intérieur depuis plus de 11 000 ans. Elle a été transmise au successeur de chaque cercle restreint.

Ce qui suit résume assez bien la vision actuelle de Thulé sur l’humanité et son avenir. Ceci provient d’un initié de Thulé et est traduit de l’allemand :

« C’est ce que nous devons comprendre ! Nous faisons tous partie du plan de [Dieu]. Il y a beaucoup de morceaux dans le grand jeu de Dieu. Malheureusement, l’humanité n’apprend que par des catastrophes ou des guerres, puis nous développons une nouvelle conscience collective !

Les annales Akashiques sont nourries du développement des êtres humains et aussi grave que cela puisse paraître, Napoléon et Hitler étaient des catalyseurs de la conscience collective de l’humanité – un enfant apprend d’un peu de douleur – l’humanité apprend de cet enfant. Mais cela s’accompagnera d’une grande assistance divine, qui fait généralement partie de la littérature sur l’ésotérisme à laquelle se réfère la «Grande Fraternité Blanche».

Nous ne devons pas avoir peur, car se cacher derrière la Porte des étoiles n’est ni la mort ni des monstres. Il montre le créateur gentil et aimant. La «Grande Fraternité Blanche» est la gardienne des idées. Les dieux ont invoqué la Confrérie d’Agartha – l’ordre de Thulé, et d’autres systèmes magiques s’appliquent à la construction du nouvel âge. L’espoir est notre principe.

Je ne suis pas du tout convaincu que «derrière la porte des étoiles ne se trouve pas« la mort ou des monstres », cependant. Ma recherche me porte à croire que c’est un mélange de «tout» et en ouvrant la porte, nous laissons entrer ce qui habite «de l’autre côté»…

Agartha signifie la nation à l’intérieur de la Terre creuse, ce qui ne fait aucun doute pour moi. »

La société vril

La société Vril a été officiellement « fondée » en 1921 sous le nom de «Société allemande de métaphysique» pour explorer les origines de la race aryenne, pour rechercher le contact avec les «maîtres cachés» de Ultima Thule, et de pratiquer la méditation et d’autres techniques destinées à renforcer la maîtrise individuelle de la force divine du Vril elle-même.

Elle a été formée par un groupe de médiums psychiques féminins dirigés par la médiatrice du Groupe Thulé, Maria Orsitsch (Orsic) de Zagreb, qui prétendait avoir reçu des communications d’aliens aryens vivant sur Alpha Tauri, dans le système d’Aldébaran. Ces extraterrestres se seraient rendus sur la Terre et se seraient installés à Sumer. Un deuxième médium du groupe était uniquement connu sous le nom de Sigrun, un nom étymologiquement lié à Sigrune, une Valkyrie et l’une des neuf filles de Wotan dans la légende nordique. Le mot Vril aurait été formé à partir de l’ancien mot sumérien Vri-Il, « comme un dieu ».

[En fait, Vri-Il ne signifie rien en sumérien et ne pourrait même pas être un mot sumérien, car le sumérien n’avait pas de phonème ‘v’, et le sumérien n’autorisait pas les groupes de consonnes au début des mots. Alors que le mot akkadien pour «divinité» est en effet ilum, le mot sumérien est dingir].

D’autres sources indiquent que la société Vril a été fondée par un groupe mal défini de rosicruciens à Berlin avant la fin du XIXe siècle, alors que d’autres affirment qu’elle a été fondée par Karl Haushofer à Berlin en 1918. Certaines sources affirment que la société Vril était aussi connue sous le nom de Loge Lumineuse ou Loge de Lumière, bien que d’autres prétendent qu’elle s’appelait à l’origine les Frères de la Lumière. Ce qui semble plus juste, c’est que la société du VRIL ait toujours existé depuis Sumer, changeant de nom et entrainant d’autres membres au fil du temps.

La Société Vril aurait non seulement enseigné des exercices de concentration destinés à réveiller les forces de Vril, mais leur objectif principal était de réaliser Raumflug (le vol spatial) pour atteindre Aldebaran.

Pour ce faire, la société Vril a rejoint le Groupe Thulé  et le prétendu DHvSS (Die Herren vom Schwarzen Stein, Les maîtres de la pierre noire) pour financer un programme ambitieux impliquant une machine de vol inter-dimensionnelle basée sur les révélations psychiques des extraterrestres d’Aldebaran, qui sont équivalents aux Anunnaki, qui ont vécus dans le vieux Sumer. Le mot Sumer (ou Sumeria) vient de Sumi-Aldebaran, le système d’étoiles dont proviennent les Anunnaki, à 68 années-lumière de la Terre. Nibiru est simplement une « station » qu’ils utilisent pour leurs voyages intergalactiques.

Les membres de la Société du Vril auraient inclus Adolf Hitler, Alfred Rosenberg, Heinrich Himmler, Hermann Göring et le médecin personnel de Hitler, le Dr Theodor Morell. C’étaient des membres originels de la société Thulé qui aurait rejoint Vril en 1919.


Le NSDAP (National Sozialistische Deutsche ArbeiterPartei) fut créé par Thule en 1920, un an plus tard. Le Dr Krohn, qui a contribué à la création du drapeau avec la croix gammée, était également thuliste.

Lorsque Hitler fut au pouvoir en 1933, Thule et Vril auraient tout deux reçu le soutien officiel de l’État pour la poursuite de leurs programmes de développement de soucoupes volantes, visant à la fois les vols spatiaux et éventuellement une machine de guerre. Rien ne prouve qu’un prototype fonctionnel ait jamais été fabriqué.

L’affirmation selon laquelle il est possible de voyager selon un mode inter-dimensionnel est semblable à l’affirmation de Vril concernant un vol en chaîne avec le Jenseitsflugmaschine (autre machine de vol du monde) et le Vril Flugscheiben (disques de vol).

La fuite d’Hitler et d’autres nazis de Berlin au pôle Sud, les soucoupes volantes, les inventions secrètes nazies et les pouvoirs de canalisation psychique avec des aliens d’Aldebaran sont clairement les éléments d’une théorie du complot. Mais comme nous le savons, les « théories du complot » finissent souvent par s’avérer véridiques, au moins en partie…. Comme il ne semble pas y avoir encore d’examen approfondi de la part des auteurs de cette théorie (à l’exception de certains chapitres du « Black Sun » de Goodrick-Clark ), leurs motivations restent floues.

Selon certaines informations, les sociétés secrètes Vril et Thulé ne seraient pas directement responsables de l’Holocauste et de la politique du Troisième Reich.

Elles auraient, au contraire, été à l’origine de la tentative d’assassinat d’Hitler… Planifié par des militaires haut-gradés et quelques civils, le complot du 20 juillet 1944 a pour cadre la Wolfsschanze, la « tanière du loup », le quartier général d’Hitler. Malgré la violence de la déflagration qui se produit à 12h42 et fait plusieurs victimes, Hitler n’est que légèrement blessé par la bombe contenue dans une serviette déposée par le colonel Claus von Stauffenberg. L’échec de la conjuration est suivi par une répression particulièrement féroce. Cet échec accroît les rôles de Heinrich Himmler, Martin Bormann et Joseph Goebbels au sein du régime et renforce la méfiance de Hitler à l’égard du corps des officiers de la Wehrmacht, au profit de la SS.

La base ésotérique de la Société Vril

L’histoire nous dit que la société Vril était presque entièrement basée sur le roman de fiction d’Edward Bulwer-Lytton, The Coming Race. Le livre décrit une race d’hommes psychiquement très en avance sur la nôtre. Ils ont acquis des pouvoirs sur eux-mêmes et sur des choses qui les rendent presque semblables à Dieu. Pour le moment ils se cachent. Ils vivent dans des grottes au centre de la Terre.

Alors, comment un groupe de personnes ésotériques peut-il former une société secrète sérieuse à partir d’un livre de fiction? Eh bien, voici comment cela fonctionne :

Tout d’abord, si nous recherchons Edward Bulwer-Lytton, nous verrons qu’il appartient à l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée, qui était en soi (et est toujours) une société secrète très ésotérique qui découlait de l’Ordre Rosicrucien anglais .  En tant que membre de haut rang de la Golden Dawn, Bulwer-Lytton possédait de nombreuses connaissances ésotériques. Ce qu’il a ensuite fait n’était pas nouveau et cela arrive encore plus souvent aujourd’hui: il a écrit un livre de fiction!

De cette façon, il transmettait la connaissance ésotérique à d’autres initiés dans d’autres sociétés secrètes du monde entier, tandis que les masses populaires liraient le livre comme une pure fiction et ne comprendraient jamais le sérieux, le symbolisme et la vérité qui y étaient écrits. Un moyen ingénieux de faire passer publiquement des connaissances interdites, mais seuls quelques-uns d’entre eux comprendraient en quoi consiste réellement l’information.

En décembre 1919, un petit groupe de personnes originaires de Thule, de Vril et du DHvSS [Die Herren vom Schwarzen Stein] se sont réunis dans une loge de forestiers louée à cet effet près de Berchtesgaden (Allemagne). Ils étaient accompagnés de la médium Maria Orsic et d’une autre médium connue uniquement sous le nom de Sigrun.

Maria avait reçu une transmission médiumnique (channelling) dans une écriture secrète des Templiers – une langue qu’elle ne connaissait pas – avec les données techniques pour la construction d’une machine volante. Selon les documents de Vril, ces messages télépathiques provenaient du système solaire Aldebaran, situé à soixante-quatre années-lumière de la constellation du Taureau.

Voici un bref résumé des messages que le média Vril a reçus au fil des ans et qui ont constitué la base de toutes les actions ultérieures de la Vril-Gesellschaft, compilés par l’auteur Jan van Helsing.

Ces informations bien qu’émanant d’un mystique nazi profondément antisémite et auteur du fameux Livre Jaune qui, sous couvert de révélations d’un grand maître de la franc-maçonnerie, parle d’une guerre intestine entre deux factions de la sociétés secrète…

Les informations délivrées par jan van Helsing ne sont pas de la science-fiction, mais bien ce qui se passe dans le noyau intérieur de Thule et Vril. Même si vous n’en croyez pas un mot, cela n’a aucune importance. Ils le croient et ont construit au moins deux sociétés secrètes très complexes autour de ça – et ces sociétés sont très puissantes et influentes :

« Le système solaire Aldebaran a un soleil autour duquel tournent deux planètes habitées qui forment l’empire SUMERAN. La population du système Aldebaran est divisée en une race maîtresse du «peuple de Dieu lumière» (Aryens) et plusieurs autres races humaines qui se sont développées par mutation négative du «peuple de Dieu» à cause des changements climatiques sur les planètes.

Le système d’étoiles Aldebaran

Les races mutantes colorées sur Aldébaran, seraient apparemment à un stade inférieur de développement spirituel.  Plus les races étaient mélangées, plus le développement spirituel de ces personnes était bas, ce qui a conduit à la situation où, lorsque le soleil a commencé à se développer, ils ne pourraient plus conserver la technologie de leurs ancêtres en matière de voyages dans l’espace ni quitter les planètes par leurs propres moyens.

Les races inférieures, totalement dépendantes de la race maîtresse, ont dû être évacuées et amenées sur d’autres planètes habitables. Malgré leur différence, toutes les races se respectaient et ne s’immisçaient pas entre elles, ni le soi-disant peuple de Dieu ni les races inférieures. Chacun respectait le fait que les autres venaient de faire leurs propres développements [contrairement à ce qui se passe sur Terre].

Il y a environ 500 millions d’années, ce «peuple de Dieu de la lumière» a commencé à coloniser d’autres planètes semblables à la Terre, après l’expansion du soleil Aldebaran, la chaleur qui en avait résulté avait rendu les planètes originales inhabitables.

On dit que dans notre système, ils ont d’abord colonisé la planète Mallona (également appelée Maldek, Marduk ou – par les Russes – Phaeton) qui existait dans la zone de la ceinture d’astéroïdes actuelle, puis entre Mars et Jupiter. Mars (une lune de Maldeck) fut la suivante.


(La preuve d’une race hautement développée sur Mars est le célèbre visage de Mars et la ville pyramidale qui a été photographiée par la sonde de Mars Viking en 1976. On suppose que la race maitresse de Sumeran-Aldebaran est également venue sur Terre pour une première visite, témoin des impressions pétrifiées d’une chaussure âgée d’environ 500 millions d’années et écrasant sous le talon un trilobite, une petite écrevisse qui vivait alors sur Terre et s’est éteinte il y a environ 400 millions d’années).

Les adeptes de Vril pensèrent que plus tard, lorsque la Terre devint lentement habitable, la race des Aldebarans débarqua en Mésopotamie et forma la caste des maîtres SUMERIANS, décrits comme un peuple de dieu ,blanc et juste.

Les télépathes de Vril ont également constaté que la langue sumérienne n’était pas seulement identique à celle de l’allemand et que la langue fréquemment parlée par l’allemand et le sumérien-aldébanien étaient presque identiques.

Les plans de construction et les détails techniques reçus par les médiums de Vril étaient si précis qu’ils ont conduit à la plus fantastique idée que les hommes aient jamais eue: la construction d’une «machine à voyager dans le temps», et d’une «soucoupe volante».

Juste pour essayer de comprendre à quel point les termes «bien» et «mal» sont compliqués et subjectifs, le Dr WO Schumann de l’Université technique de Munich, à la fois membre de Thulé et membre du Vril, a prononcé un discours au début du XXe siècle. , dont une partie est reproduite ici:

« En tout, nous reconnaissons deux principes qui déterminent les événements: la lumière et les ténèbres, le bien et le mal, la création et la destruction – comme dans l’électricité, nous connaissons le plus et le moins. C’est toujours: ou – ou.

Ces deux principes – le créatif et le destructeur – déterminent également nos moyens techniques…

Tout ce qui est destructeur est d’origine satanique, tout ce qui est créateur est divin. Toute technologie basée sur l’explosion ou la combustion doit donc s’appeler satanique. Le nouvel âge à venir sera celui de la nouvelle technologie positive et divine!

~ des archives secrètes SS allemandes

À l’été de 1922, fut construite la première machine volante en forme de soucoupe dont l’entraînement était basé sur l’implosion (la «machine volante de l’autre côté»).

Il avait un disque de huit mètres de diamètre avec un deuxième disque de six mètres et demi de diamètre et un troisième disque de sept mètres de diamètre. Ces trois disques avaient un trou au centre d’un mètre quatre-vingts dans lequel était monté le disque, qui faisait deux mètres quarante de haut. En bas, le corps central était en forme de cône, et un pendule atteignant la cave a été suspendu pour servir de stabilisation. À l’état activé, les disques supérieur et inférieur ont tourné dans des directions opposées pour créer un champ rotatif électromagnétique. La performance de ce premier disque volant n’est pas connue. Mais des expériences ont été menées avec elle pendant deux ans avant d’être démantelées et probablement stockées dans l’usine Augsburg de Messerschmidt.

Dans les livres de plusieurs sociétés industrielles allemandes, on peut trouver les entrées sous le nom de code « JFM » (pour Jenseitsflugmaschine) qui montrent les paiements versés pour financer ce travail. Certes, le VRIL DRIVE (anciennement appelé « Schumann SM-Levitator ») a émergé de cette machine.

Avant la fin de 1937, le RFZ 2 était prêt, avec un entraînement Vril et une «unité de direction à impulsion de champ magnétique». Cela fonctionnait – et il rencontrerait un destin remarquable en 1941, lors de la bataille d’Angleterre, quand il serait utilisé comme appareil de reconnaissance transatlantique, car pour ces vols, les avions de chasse standard allemands, le ME 109, avaient une portée insuffisante. En raison de la petite taille de son engin et de ses commandes d’impulsion expérimentales, le RFZ-2 ne pouvait effectuer que des virages de 90, 45 et 22,5 degrés, ce qui le rendait impropre à la chasse.

En 1941, cependant, le RFZ-2 rencontra le raider de surface Atlantis dans le RFZ-2. Il servit d’observateur à longue portée pour le raid qui devait ensuite amener du matériel et des fournitures d’extraction minière à Neu Schwabenland avant son naufrage en décembre 1941. C’est la dernière utilisation connue du RFZ-2 qui, en raison de son intérieur étroit, qui avait tendance à chauffer mal, est devenu connu sous le nom de « Fliegende Heisswasserflasche » (bouteille d’eau chaude volante)!

Ces machines étaient basées sur un système IMPLOSION au lieu d’un système EXPLOSION, une technologie directement développée à partir des informations canalisées de Maria Orsic et de ses co-supports.

Le pouvoir de VRIL est simplement l’énergie de l’Univers et l’Allemagne nazie a appris à l’apprivoiser et à l’utiliser pour les voyages interplanétaires. Il y a beaucoup plus à savoir sur le développement des soucoupes volantes ici sur Terre, et je vous recommande fortement de lire le livre de Jan van Helsing, Les sociétés secrètes et leur pouvoir au XXe siècle, pour en savoir plus. Le synospsis est éloquent :

Les personnes dont il est question dans ce livre n’appartiennent à aucune nation. Elles ne sont ni de gauche, ni de droite, ni libérales, mais utilisent toutes les institutions pour poursuivre leurs buts. Ces personnes se servent des chrétiens comme des juifs, des fascistes comme des communistes, des sionistes comme des islamistes, des athées comme des orthodoxes, des pauvres comme des riches… Ces personnes se servent de tout sans véritable limite !

Ils n’apparaissent directement ; ni à la télévision, ni dans d’autres systèmes médiatiques puisqu’ils possèdent et contrôlent ces mêmes systèmes. La plus grande partie du peuple ne connaît même pas leurs noms et les auteurs qui ont mis à nu leurs machinations ne sont pas devenus célèbres, bien qu’ils eussent mérité un prix Nobel.

Des Sociétés Secrètes internationales leur servent d’instrument puissant pour la discorde entre les Hommes, nous les étudierons de très près dans cet ouvrage. Résumons brièvement ce système de domination international :

  • 1. On provoque des conflits qui font que les Hommes se battent entre eux et non contre ceux qui sont à l’origine de la dissension.
  • 2. On ne se montre pas comme le véritable instigateur.
  • 3. On soutient tous les partis en conflit.
  • 4. On passe pour une « instance bienveillante » qui pourrait mettre fin au conflit.

Se défendre serait louable, mais comment sept milliards d’êtres humains peuvent-ils se défendre contre quelque chose dont ils ne connaissent même pas l’existence…?

Je conseille à tous les esprits superficiels et à ceux qui sont pleinement satisfaits du monde actuel ; de reposer ce livre. Quant aux autres, si ils ont la capacité de se remettre en question, il est possible que ce livre change profondément leur conception. Ce livre est un appel à chaque esprit critique ; à devenir un citoyen émancipé. « Trouvez la vérité, et la vérité vous affranchira !  » Jean 8:32

Ce livre entre dans les détails sur ce sujet et divers autres sujets très importants. Pour notre propos, il n’est pas nécessaire d’entrer dans trop de détails à ce sujet, sauf que vous devez savoir que ces choses ont été et continuent autour de nous en secret, et de nombreux OVNIS que les gens voient (mais pas tous) sont fabriqués par des hommes.

On ne peut pas vraiment se demander si les vaisseaux spatiaux de Vril sont réels ou non, car les preuves sont accablantes et indiscutables. Néanmoins, il y a quelques autres choses qui méritent d’être mentionnées.

Au début de 1943, il était prévu dans l’Allemagne nazie de construire dans les hangars Zeppelin un vaisseau-mère en forme de cigare. L’APPAREIL ANDROMEDA d’une longueur de 139 mètres devrait transporter plusieurs navires en forme de soucoupe dans son corps pour les vols de longue durée (vols interstellaires).

À Noël 1943, une importante réunion Vril-Thulé eut lieu dans la station balnéaire de Kolberg. Maria Orsic et Sigrun étaient présentes. Le projet principal de l’ordre du jour était le projet ALDEBARAN. Les médiums avaient reçu des informations précises sur les planètes habitables entourant le soleil d’Aldebaran et on commença à planifier un voyage là-bas.

Lors d’une réunion entre Hitler, Himmler, Kunkel (de la Vril Society) et le Dr. Schumann le 22 janvier 1944, ce projet fut discuté. Il était prévu d’envoyer le vaisseau grande capacité VRIL-8 (Odin) par un canal dimensionnel indépendant de la vitesse de la lumière à Alderbaran.

Dans le cadre de l’opération PAPERCLIP, des scientifiques allemands ayant travaillé en secret ont été conduits en privé aux États-Unis, parmi lesquels VIKTOR SCHAUBERGER et WERNHER von BRAUN – tous deux travaillaient sur ces projets et présentaient maintenant cette technologie secrète au gouvernement américain.

En 1938, une expédition allemande en ANTARCTIQUE fut réalisée avec le porte-avions Schwabenland (Souabe). 600 000 km d’une zone libre de glace avec des lacs et des montagnes ont été déclarés territoire allemand, le NEUSCHWABENLAND (Nouvelle-Souabe). Des flottes entières de sous-marins de la série XXI ont ensuite été dirigées vers Neuschwabenland.

Le type XXVI était un sous-marin de haute mer propulsé par le système de propulsion Walther. Ils auraient eu un équipage de 3 officiers et 30 hommes, avec dix tubes lance-torpilles, quatre à la proue et six dans un soi-disant orgue Schnee et aucun canon de pont. 100 contrats avaient initialement été attribués au chantier naval Blohm + Voss à Hambourg (U-4501 à U-4600) et des tronçons étaient en construction pour les U-4501 à U-4504 à la fin de la guerre. Les autres contrats avaient été annulés.

Art conceptuel de la U-Boot high-tech de Neu Schwabenland

Aujourd’hui, une centaine de sous-marins allemands sont toujours portés disparus, certains équipés du Walther Schnorchel [Snorkel], un appareil qui leur a permis de rester submergés pendant plusieurs semaines. moins les plans de construction.

Encore une fois, il faut bien présumer que depuis que les vols d’essai ont été très fructueux, certaines soi-disant soucoupes volantes y sont allées directement à la fin de la guerre. Certains pourraient peut-être penser que ces hypothèses sont un peu audacieuses, mais il y a de fortes chances que cela se soit passé ainsi.

On se demande pourquoi, en 1947, l’Amiral E. BYRD dirigeait une invasion de l’ANTARCTIQUE, pourquoi il avait 4 000 soldats, un homme de guerre, un porte-avions entièrement équipé et un système d’approvisionnement opérationnel sous son commandement s’il s’agissait d’une simple expédition? On lui avait donné huit mois pour l’exercice, mais ils ont dû s’arrêter après huit semaines et de nombreuses pertes d’avions non révélées, même aujourd’hui. Que s’est-il passé?

Plus tard, l’amiral Byrd a parlé à la presse:

« C’est la dure réalité que, dans le cas d’une nouvelle guerre, il faut s’attendre à des attaques d’avions qui pourraient voler de pôle en pôle. »


Jan van Helsing nous dit que Norbert-Jürgen Ratthofer écrit dans son livre Zeitmaschinen (Time Machines) sur les allées et venues des développements de Haunebru :

« Les gyroscopes spatiaux Haunebru I, II et III et le disque volant spatial VRIL I avaient disparu après mai 1945. Il est très intéressant de noter que, après son dix-neuvième vol d’essai, l’Allemand Haunebru III aurait décollé le 21 avril 1945, de Neuschwabenland, vaste territoire officiellement allemand situé dans l’Antarctique oriental, destiné à une expédition sur Mars et sur lequel on ne sait rien de plus.

Un an plus tard, en 1946, les nombreuses observations apparues soudainement en Scandinavie d’objets brillants d’origine inconnue et définitivement artificielle ont suscité un vif émoi parmi les alliés à l’est et à l’ouest.

Un an plus tard encore, en 1947 et jusque dans les années 50, un nombre croissant d’objets volants inconnus et brillants, sans doute dirigés par des êtres intelligents, la plupart du temps ronds, en forme de disque ou de cloche, parfois en forme de cigare,

Un seul prototype avait été construit avant la fin de la guerre et devait être utilisé pour les travaux d’évacuation de Thule et Vril en mars 1945. Les affirmations d’après-guerre ultérieures selon lesquelles cet engin aurait finalement été utilisé pour une mission sur Mars sont totalement infondées. Même avec les générateurs d’oxygène SS intégrés et les combinaisons de pression modifiées Draeger Werke, il est impossible que cette machine puisse supporter un voyage de huit mois vers Mars.

Le texte poursuit en indiquant que ces objets ne correspondaient généralement pas aux développements allemands. mais un bon matériel photographique prouve que la version de Haunebu II en particulier avait été vue très souvent depuis 1945. Il est également dit qu’il existe dans les années soixante-dix, en Allemagne de l’Ouest, un disque volant atterri et remis en marche, photographié en couleurs et portant à la fois une croix de chevalier et une croix gammée sur la coque .

Selon Thulé et beaucoup d’autres chercheurs indépendants, un autre disque aurait quitté l’Antarctique en 1945, avec Hitler et Maria Orsic à son bord. Cet engin ne se dirigeait pas vers Mars, mais vers Aldebaran.

Nous savons pertinemment qu’Orsic a « disparue » de la « face de la Terre », littéralement, en 1945 et de nombreux chercheurs suggèrent qu’elle se soit rendue à Aldebaran, mais Hitler était-il également à bord ??? Ce n’est pas sûr… Hitler aurait vécu en Argentine.

Les chercheurs luttent depuis longtemps contre les sources d’information falsifiées des médias, et certains sont parvenus à reconstruire la réalité. Ce livre en est un excellent exemple :

Les instructions pour construire des soucoupes entraînées par Vril provenaient en partie des plaques ILAT-LITUM trouvées en Antarctique en 1939 et d’informations canalisées antérieures, et la recherche indique que les médiums Vril ont canalisé les êtres du système d’Aldebaran.

Il se pourrait très bien que la technologie utilisée pour construire Vril-Odin vienne à l’origine d’un mélange de technologie extraterrestre et d’informations canalisées, mais Vril-Odin a été construit par des humains à partir de ces mêmes informations canalisées, ainsi que des instructions de l’ILAT-LITUM.

Selon Herbert G. Dorsey et d’autres chercheurs, outre des plans de construction, la Vril-Gesellschaft avait reçu, par contact télépathique avec des extraterrestres, une soucoupe non terrestre qui s’était écrasée dans la Forêt-Noire en 1936 et dont la propulsion intacte avait prouvé une grande aide aux Allemands.  En effet, dix ans avant qu’un engin extraterrestre ne s’écrase sur la propriété de l’éleveur Mack Brazel près de Roswell, au Nouveau-Mexique, une soucoupe volante a perdu le contrôle et s’est écrasée dans la campagne de l’Allemagne nazie.

La « Machine VRIL de Maria Orsic

Une peinture d’une maquette de la machine Vril, extraite directement du site Web de Thule

Il semble que Maria Orsic soit réellement partie pour Aldebaran et qu’elle est revenue, plus jeune que jamais. Est-il possible que le Pouvoir du Vril soit capable de « plier le temps » en traversant un « trou » dimensionnel, comme le suggère van Helsing, et ainsi ramener le passager plus jeune qu’il ne l’était quand il est parti ?

Un chercheur sur le sujet fait part de ses découvertes :

Au début de mes recherches, une fille portant le nom de code «Sully» m’a été présentée comme une «fille Vril». Aucun autre nom. Puis, par «accident» sur Internet, j’ai regardé des photos de Maria Orsic, dont personne ne m’avait parlé à ce moment-là et que je ne connaissais pas à ce propos. Alors laissez-moi vous dire comment cela s’est développé.

Dans un article ( Viktor Schauberger – Les OVNIS du IIème Reich), sans aucun rapport avec mes recherches, cette image est publiée:

La photo avec le vaisseau spatial provient de la société Vril et a été prise en 1944. Le nom de la fille sur cette photo, que j’ai découvert, est Maria Orsitsch (Orsic).

Maintenant, comparez les deux photos et nous pouvons certainement voir les similitudes. Est-ce que ces deux filles sont la même personne? Si oui, elle n’a pas vieilli! Ces images sont séparées d’au moins 65 ans.

En fait, après avoir établi ce lien, deux sources m’ont confirmé que ces deux filles sont la même personne.

Biographie de Maria Orsic

Elle est née à Vienne. Son père était croate et sa mère était allemande de Vienne. Bien qu’il existe diverses supposées photos et documents attestant de l’existence de Maria Orsitsch, ce n’est que dans les années 1960 que les historiens et les écrivains ont commencé à noter son implication dans le mysticisme nazi. Maria Orsitsch fut mentionnée pour la première fois en 1967 par Bergier et Pauwels dans leur livre Aufbruch ins dritte Jahrtausend: Von der Zukunft der phantastischen Vernunft  – Le matin des magiciens.

Maria Orsitsch était à la tête de la «Société allemande pour la métaphysique» (Alldeutsche Gesellschaft für Metaphysik) fondée au début du XXe siècle en tant que cercle de femmes impliquées dans des contacts télépathiques extraterrestres.

La société a par la suite été rebaptisée «Société Vril» ou «Société des femmes Vrilerinnen». En 1917, Maria Orsitsch aurait été mise en contact avec des extraterrestres d’Aldebaran avec son cercle de femmes Vril. Plus tard en 1919, le cercle de Vril rencontra d’autres groupes dans une petite loge de forestier dans les environs de Berchtesgaden pour discuter d’un voyage possible à Aldebaran afin de rencontrer les étrangers avec la construction d’ovnis nazis. Les notes sur cette mission spatiale sont discutées dans une analyse détaillée récente de l’occultisme nazi intitulée Black Sun: Les cultes aryens, le nazisme ésotérique et la politique de l’identité.

Maria a prétendu avoir reçu des transmissions médiumniques dans une écriture secrète des Templiers allemands – une langue qu’elle ne connaissait pas – contenant des données techniques pour la construction d’une machine volante. Les documents de Vril mentionnent que ces messages télépathiques ont leur origine à Aldebaran, un système solaire situé à 64 années-lumière de la constellation du Taureau.

Disparition

En 1945, Maria Orsitsch et le cercle de Vril ont mystérieusement disparu. Cela a conduit certains écrivains, théoriciens du complot et mystiques nazis (à savoir Jan Udo Holey) à croire que Maria Orsitsch s’était enfuie à Aldebaran.

Plusieurs contactés ont rendu compte de la visite et de messages provenant d’êtres de Alpha Tauri. or nous savons que le peuple d’Aldébaran est originaire d’Alpha tauri. Elena Danaan a rencontré une extraterrestre d’Alpha Tauri qui semble ressembler étrangement à la description de maria Orsic.

Si c’est le cas, pourquoi les membres du Vril contactent-ils aujourd’hui des terriens, pourquoi leur donnent-ils des informations importantes, pourquoi veillent-ils à dominer le discours exopolitique actuel ?

L’Antarctique, un tremplin vers les étoiles

Ces informations proviennent directement d’un initié de Thulé.

En 1939, le capitaine Alfred Ritscher de l’Allemagne nazie a découvert l’entrée de l’Antarctique dans la Terre Intérieure. Il a également trouvé les plaques «ILAT-LITUM» dans un sarcophage sur la côte du Neuschwabenland. Dans le sarcophage se trouvaient encore un certain nombre de dispositifs techniques et d’instructions qui étaient maintenant disponibles à la Vril Society. L’ILAT-LITUM a été divisé en plusieurs plaques ou tablettes métalliques gravées, rapportées à Berlin et décodées en allemand par des experts de l’Orient. Quand les plaques ont été trouvées, personne ne pouvait les lire, car elles étaient en sumérien / akkadien.

Voici ce que le membre Thule a révélé (cet extrait est traduit de l’allemand):

Ce livre a été écrit pour ceux qui ont été laissés sur la planète KI, que nous appelons maintenant la Terre. Il nous montre l’histoire des dieux depuis leur arrivée, la guerre avec les Reptoïdes, l’émergence de nouveaux types et espèces, l’avancement de l’ADN et plus encore… Le livre mentionnait également les signes qui indiqueraient le retour des Dieux . C’est l’histoire de nous-mêmes et de tous nos actes. Le livre n’a pas été complètement remis à un humain. Seulement avec le départ de «Vril-Odin» une traduction complète a été donnée.

Vril-Odin est utilisé pour naviguer dans un espace intemporel (hyper-espace), ainsi que pour évaluer les événements à venir. Par conséquent, il serait très dangereux que cela tombe entre de mauvaises mains … Ce n’est que lorsque nous comprendrons tous que nous sommes enfants des dieux que la paix régnera et que le plan divin sera fermé pour un autre jour.

ILAT-LITUM contient des informations précises sur l’atterrissage des dieux Anunnaki sur Terre et le combat avec les Reptoïdes. À l’intérieur du sarcophage figuraient également des instructions sur la construction du vaisseau spatial «Vril-Odin». Le «Vril-Odin» a été construit conformément aux instructions et était opérationnel à l’automne 1944. À bord, se trouvait Reichskanzler Adolf Hitler.

La destination du vol de Vril-Odin était Sumi-An dans le système solaire d’Aldebaran.


Selon l’initié Thule, toutes les apparitions ultérieures de Hitler auraient été faites par ses doubles.

Le cadavre dans le bunker était également le corps d’un double. Les enregistrements secrets de Hitler sur ce sujet ont été transmis au Vatican par Mgr Bremer et ces archives devraient être ouvertes en 2012…..  Ce que cet initié n’explique pas, c’est pourquoi avons-nous retrouvé des traces d’Adolph Hitler en Argentine ? Et pourquoi Hitler aurait embarqué avec Maria Orsic, si le le groupe Thulé et la Société Vril s’étaient désolidarisés de sa politique ?

Mais revenons au tablettes «ILAT-LITUM».

Ce que nous savons, c’est que le capitaine Ritscher, lorsqu’il a effectué son expédition, a suivi les instructions de la société Vril et a transmis des informations, principalement à partir du support de la société Vril, à Sigrun. Cela signifie que Ritscher n’a pas trouvé le sarcophage par accident, mais qu’il suivait des instructions canalisées.

Nous savons également que Maria Orsic avait déjà reçu des informations concernant les tablettes en 1919-1924, mais n’avait pas été en mesure de les décoder et de les interpréter, car c’était en sumérien / akkadien.

Nous devons nous rappeler que la technologie connue du commun des mortels a au moins cent à plusieurs milliers d’années de retard sur la technologie utilisée en secret.

Les bases lunaires sont établies depuis longtemps et vous n’utilisez pas de navette spatiale lente et peu sûre pour vous déplacer entre les planètes de notre système solaire. Le pouvoir du Vril a beaucoup à voir avec la Porte des étoiles et la façon de voyager en dehors de cette planète. Le «disque» dont parle le dieu Anunnaki dans ILAT-LITUM, est une machine Vril, qui était utilisée par les dieux sumériens.

La convergence Zone 51/Antarctique

Un initié a révélé que la zone 51, est une couverture. La vraie base est dans une montagne de l’Utah. Lorsqu’un engin est emmené dans l’espace, il quitte l’Utah pour se rendre en Antarctique, puis quitte l’atmosphère. Il y a apparemment beaucoup d’OVNI et d’activités souterraines dans l’Utah.

Il y a beaucoup de témoins, dont beaucoup sont des mormons et d’anciens mormons, qui affirment qu’il existe un réseau de tunnels souterrains sous Salt Lake City et que certaines de ces personnes ont également vu des êtres reptiliens.

La question qui se pose ici, est : y a-t-il une convergence entre les reptiliens Dracos et les êtres d’Aldébaran ? Compte tenu des dernières révélations , cela semble peu probable… Nous y reviendrons, avec les déclarations intéressantes d’un autre lanceur d’alerte, qui peut nous aider à faire la lumière sur ce sujet.



Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .

Laisser un commentaire