Civilisations Disparues

Les Néandertaliens et les Homo sapiens ont coexisté en France et en Espagne pendant au moins 1 400 ans

Et si la saga de Jean Michel Auel n'était pas de la simple fiction, mais le résultat d'une intuition ?

Une nouvelle étude de modélisation menée par des scientifiques de l’Université de Leiden et de l’Université de Cambridge prédit l’apparition d’ Homo sapiens et de la culture protoaurignacienne en France et dans le nord de l’Espagne il y a 42 269 à 42 653 ans, et l’« extinction » de la culture châtelperronienne et des Néandertaliens régionaux entre 39 894 et 39 798 et il y a 40 870 à 40 457 ans, respectivement – suggérant un chevauchement possible d’environ 1 400 à 2 800 ans entre ces groupes humains dans la région.

Il y a entre 40 000 et 50 000 ans, le paysage démographique de l’Europe se transforme alors que les Néandertaliens sont remplacés par des humains anatomiquement modernes et disparaissent des archives fossiles.

Des preuves récentes de la Bulgarie, de la République tchèque et du sud-est de la France indiquent que les premiers humains anatomiquement modernes sont arrivés en Europe il y a au moins 47 000 à 45 000 ans et peut-être jusqu’à 54 000 ans.


À l’échelle continentale, cela suggérerait un chevauchement possible de plus de 14 000 ans entre ces espèces humaines.

Pourtant, on sait peu de choses sur la nature, le moment et les zones géographiques spécifiques d’interaction entre les Néandertaliens et les Homo sapiens au cours de cette période critique de l’histoire de l’évolution humaine.

Dans la nouvelle recherche, le scientifique de l’Université de Leiden Igor Djakovic et ses collègues a analysé un ensemble de données de 56 artefacts humains néandertaliens et modernes (28 pour chaque groupe) provenant de 17 sites archéologiques à travers la France et le nord de l’Espagne, ainsi que 10 spécimens néandertaliens supplémentaires de la même région .

Tous les échantillons avaient été datés au radiocarbone en utilisant des techniques modernes robustes depuis 2000 pour une plus grande précision.

Les chercheurs ont utilisé une estimation linéaire optimale et une modélisation de probabilité bayésienne pour estimer les plages de dates pour ces échantillons et les populations responsables, et déduire les dates les plus anciennes et les plus récentes auxquelles ces groupes humains auraient pu être présents sur les sites.


Cette modélisation a servi à combler les parties manquantes du dossier archéologique, ce qui entrave l’estimation de la date. A partir de cette modélisation, les auteurs estiment que les artefacts néandertaliens sont apparus pour la première fois il y a entre 45 343 et 44 248 ans et ont disparu il y a entre 39 894 et 39 798 ans .

La date d’extinction de Néandertal, basée sur des restes de Néandertal directement datés, se situait entre 40 870 et 40 457 ans.

On estime que les humains modernes sont apparus pour la première fois il y a entre 42 653 et 42 269 ans.

« Prises ensemble, ces observations renforcent la proposition selon laquelle le Paléolithique supérieur initial dans cette région impliquait probablement une période de coexistence entre Néandertaliens et Homo sapiens », ont déclaré les scientifiques.

« La nature précise de cette coexistence reste cependant à déterminer. »

L’ étude a été publiée dans la revue Scientific Reports.

I. Djakovic et al . 2022. Les modèles d’estimation linéaire optimale prédisent 1400-2900 ans de chevauchement entre Homo sapiens et Néandertal avant leur disparition de la France et du nord de l’Espagne. Sci Rep 12, 15000 ; doi : 10.1038/s41598-022-19162-z

Les Enfants de la Terre

Les Enfants de la Terre est une série romanesque en six volumes de Jean M. Auel, qui met en scène la vie quotidienne des êtres humains durant la Préhistoire. Elle a été publiée entre 1980 et 2011.

Les trois premiers tomes de la fameuse saga de Jean Auel enfin réunis en un volume. Allez voir ce livre sur Amazon…

L’action se déroule sur le continent européen, 30 000 ans avant notre ère, au cours de la dernière période glaciaire. L’Homo sapiens cohabite avec l’homme de Néandertal et la fiction est donc une contraction entre la fin du Moustérien, l’Aurignacien et le début du Gravettien. Elle met en scène Ayla, une jeune Homo sapiens élevée par des néandertaliens, qui fait preuve à la fois d’ingéniosité, de tolérance et de soif de vivre.


Dans Les Enfants de la Terre, les sociétés Homo sapiens sont presque totalement matriarcales. La notion de paternité y est inconnue, les enfants ont une mère et un « homme du foyer » (le compagnon de leur mère). La religion est le culte de la Mère (Doni dans le roman), et les valeurs de tolérance, en particulier envers l’étranger, y sont prônées. La guerre est inconnue (sauf de façon limitée entre sapiens et néandertaliens).

Il existe des transgressions de ces valeurs (plutôt de l’ordre de la délinquance), surtout de la part d’individus de sexe masculin, ce qui renforce l’atmosphère de féminisme émanant de cet ouvrage.

La société néandertalienne y est décrite comme patriarcale, rigide (ce qui aurait provoqué leur disparition par la suite), mais jamais de façon systématiquement négative : l’héroïne Ayla les défend tout au long de l’histoire (face au « racisme » de certains de ses congénères), bien qu’ils l’aient bannie, et que l’un d’entre eux l’ait violée.

Homo neanderthalensis et Homo sapiens se côtoient dans l’univers romanesque, comme ils l’ont fait dans la réalité, ainsi que l’indique l’ADN d’un fossile humain retrouvé en Roumanie et datant de 40 000 ans. Les premiers sont appelés « les Têtes plates », en raison de la forme particulière de leur crâne; les seconds sont appelés « les Autres », puisque arrivés après.

Même s’ils ont de nombreux points communs, il existe des différences fondamentales entre ces deux espèces. Pourtant, il semble que des mélanges ont eu lieu….



Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .



Tirage gratuit des Tarots

Articles similaires

Laisser un commentaire