Mythes & Légendes

Sachez que les vampires existent bel et bien…

Il y a des vampires dans notre monde. Des personnes bien vivantes qui ne dorment pas dans des cercueils.

La plupart des gens associent le mot « vampire » aux morts, qui sortent de leur tombe la nuit et vont boire le sang des autres. Pendant ce temps, les vampires existent, mais ce ne sont pas des entités d’un autre monde, mais des personnes bien vivantes, qui ont cependant d’étranges dépendances alimentaires.

Margaret la folle

Margaret Wambui Wangari, une résidente de West Kahawe, au Kenya, a été arrêtée pour avoir agressé trois hommes. La femme les a d’abord attaqués avec un couteau, puis a essayé d’aspirer le sang. L’incident s’est produit dans la rue, devant des passants. Tout d’abord, Margaret a attaqué son petit ami et a commencé à le poignarder avec un couteau de cuisine.

Deux hommes qui étaient présents ont tenté de l’en empêcher, puis elle s’est précipitée sur eux avec un couteau. Ensuite, la femme a commencé à sucer le sang des plaies ouvertes.


En conséquence, l’un des hommes est décédé, les deux autres ont été envoyés à l’hôpital national Kenyatta de Nairobi avec des blessures à la poitrine et au cou. Lorsque les habitants ont vu ce qui s’était passé, ils ont essayé de jeter des pierres sur Margaret. Les policiers l’ont repoussée avec difficulté et l’ont emmenée en garde à vue.

Les raisons de ce comportement sont inconnues. Peut-être que la femme est une adepte d’une sorte de culte magique, dont les adhérents boivent du sang.

Tuer par gourmandise

Soit dit en passant, les vampires, c’est-à-dire les amoureux du sang, existent partout dans le monde. Ils ne font tout simplement pas la publicité de leur passion. Bien que cela ne puisse pas toujours être qualifié de passe-temps. Peut-être que tous les vampires peuvent être divisés en trois catégories.

Les premiers d’entre eux sont des maniaques, des criminels, des agresseurs. Ils sont capables de tuer ou de blesser une autre personne et de « se régaler » de son sang. Dans certains cas, le but du crime est précisément l’usage du sang, dans d’autres ce « rituel » ne fait qu’accompagner l’acte criminel. En règle générale, toutes ces personnes souffrent de troubles mentaux graves.

La deuxième catégorie est constituée de personnes relativement normales et adéquates qui aiment simplement le goût du sang et qui peuvent éprouver une certaine dépendance physiologique à cette substance.


Selon le professeur DJ Williams de l’Université de l’Idaho (États-Unis), les vampires n’attaquent généralement ni ne mordent personne. Ils recherchent des «donneurs» qui se portent volontaires pour faire une incision dans la peau afin que le vampire puisse prélever du sang pour lui-même. Souvent, ils le font avec leurs partenaires sexuels.

Les scientifiques suggèrent qu’il existe ici une caractéristique physiologique – par exemple, certains nutriments ne peuvent être absorbés par le corps que lorsqu’ils sont dissous dans le sang. Ou est-ce les conséquences d’un manque d’hémoglobine…

Enfin, la troisième catégorie de vampires sont ceux pour qui le vampirisme fait partie de leurs croyances sacrées ou de leurs systèmes rituels.

Dans certaines nations, même dans l’ancienne Russie, il était de coutume après une chasse ou une bataille réussie de boire le sang encore chaud d’un animal mort ou d’un ennemi, en le versant dans un bol. S’il y avait beaucoup de participants, le bol était distribué. Parfois, le sang n’était bu que par celui qui « commandait le défilé » – le roi, le prince ou le chef militaire. On croyait que de cette façon la force des vaincus vous serait transmise.

À propos, selon les experts, le sang contient de nombreuses substances utiles pour le corps.

De nos jours, les « vampires rituels » peuvent être parmi les satanistes. Ils peuvent même imiter les vampires des contes de fées et des légendes – par exemple, dormir dans des cercueils ou éviter intentionnellement la lumière du soleil. Ces représentants du «genre des vampires» sont convaincus que boire du sang leur donne la soi-disant énergie psychique. Pour la plupart, cependant, ils boivent le sang des animaux, pas celui des autres.


« La plupart des vampires croient qu’ils sont nés de cette façon, plutôt que de choisir leur identité », explique le professeur Williams.

Il affirme que le nombre de vampires dans le monde atteint plusieurs milliers.

Peut-être n’y a-t-il rien de mal à leur habitude, s’ils ne causent pas un réel préjudice physique ou moral à quelqu’un? Toutefois, cela nous fait étrangement penser au goût prononcé des élites, pour l’adrénochrome.

Vente légale d’adrénochrome pour élites vieillissantes

Le discours des théoriciens du complot d’autrefois, disant que les riches milliardaires ingéraient le sang des jeunes pour favoriser la longévité, est désormais une réalité et une véritable affaire aux États-Unis. Non seulement c’est une entreprise, mais les milliardaires admettent en fait leur intérêt.

«Je me penche sur des problèmes de parabiose, ce que je trouve vraiment intéressant. C’est là qu’ils ont injecté du sang jeune sur des souris plus âgées et ils ont découvert que cela avait un effet rajeunissant massif », a déclaré Peter Thiel, le cofondateur milliardaire de PayPal.

Mais ce n’est plus une expérience avec seulement des souris.

La start-up de Jesse Karmazin, Ambrosia, le fait avec les humains, et les riches font la queue pour obtenir le sang des jeunes. Ambrosia, qui achète son sang auprès des banques de sang, compte désormais une centaine de clients payants. Il avait été suggéré que les élites utilisent le sang des jeunes comme un type de sérum de jeunesse. Maintenant, nous savons qu’ils l’utilisent réellement.

C’était le dirigeant malade et dépravé, Vlad l’Empaleur, connu comme boucher et qui est finalement devenu l’inspiration des histoires de vampires les plus célèbres de l’histoire. Il y a des rumeurs disant que toute la famille royale d’Angleterre descend de ce prince vampire….


Comme quoi, les vampires sont partout, même si on ne les connaît pas.



Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .



Tirage gratuit des Tarots

Articles similaires

Laisser un commentaire