Technologie OccultéeVidéo

Un microbiologiste de la Zone 51 révèle les virus fabriqués génétiquement et… la Porte des étoiles

Le Dr Dan Burish , Un éminent microbiologiste affirme avoir été employé dans le cadre de projets scientifiques secrets dans la Zone 51.

Dan Burisch est né en 1964 et a obtenu son doctorat en microbiologie en 1989. Mais, c’est en 1986 qu’il aurait fait une curieuse rencontre. En effet, il se trouvait à l’université de Las Vegas quand deux hommes en uniforme militaire lui auraient rendu visite. Ils lui auraient proposé de travailler sur un projet top secret.

C’est en 1989 qu’il aurait commencé à recevoir des échantillons de tissus d’origine inconnue. Rapidement, on lui proposa de venir travailler dans ce qui serait une base souterraine dans la zone 51. Il aurait, dès lors travaillé à un programme dont le nom de code est « Aquarium ». Durant ce projet, il apprit que les militaires possédaient des appareils d’origine extraterrestre. Il aurait eu l’occasion de voir plusieurs de ces engins dans l’un des hangars. Il aurait d’ailleurs pu observer l’appareil qui s’était écrasé à Roswell en 1947…

Burich avait déjà évoqué dans la revue australienne Nexus certains aspects de ses travaux top secrets, des travaux dont la teneur fait froid dans le dos puisqu’il s’agit ni plus ni moins de la mise au point de virus fabriqués génétiquement à l’aide de matériel viral récolté sur le corps d’un E.B.E, une entité biologique extraterrestre.

Burich affirme en outre, à l’instar de William Cooper qu’un groupement humain international, raciste et élitiste, une civilisation séparatiste très puissante, a bel et bien signé un traité appelé « Tau-IX » avec des groupements extraterrestres.


Dans cette interview en 2 parties, Dan Burish donne des détails très précis tant sur la technologie que sur la politique « Porte des étoiles » (Stargate) et du « Miroir » (Looking glass). Il discute aussi du « Cube », qui pourrait éventuellement être le même dispositif que le légendaire « Livre Jaune » [Yellow Book], ou la « Boîte Noire » annoncée par le témoin Henry Deacon.

Le Dr Burisch a publiquement fait savoir qu’il était d’accord de témoigner devant une commission parlementaire qui lui accorderait l’immunité.

Le sénateur Hatch, président du comité des relations étrangères du Sénat américain, a été interrogé sur l’entrevue qu’il a accordée au Dr Dan Burisch, à propos des virus artificiels, des contacts extraterrestres et du traité TAU-IX.

Le témoignage du Dr Burisch

La déposition de Burisch inclurait des preuves de la création d’un virus mortel et de l’existence d’une séquence génétique faisant office de signature (ce qui prouverait que le virus est issu d’un laboratoire). Ces organismes sont semblables au VIH et au SRAS qui proviennent, selon des chercheurs tels que Len Horowitz, de laboratoires.

Le témoignage comprendrait également un rapport couvrant une période de un an pendant laquelle, selon Burisch, on l’a affecté à l’étude d’un extraterrestre qui s’est porté volontaire pour un échange, dans le site ultra-secret S4 de la Zone 51, au nord de Las Vegas (Nevada).

Le Dr Burisch peut également témoigner avoir entendu que des sujets humains étaient et sont retenus dans le S4, contre leur gré, et sont traités comme des rats de laboratoire.
De plus, il affirme avoir vu des portes des étoiles en marche. Les preuves doivent néanmoins être définies.

Le Dr Burisch déclare être au courant de travaux réalisés pour capturer des composants génétiques de maladies extraterrestres afin de les introduire dans des vecteurs microbiens pouvant viser les êtres humains. Pour Dschaak cela revient à créer une épidémie, semblable à celle du choléra, contre laquelle aucune immunité n’a été développée.

La partie la plus importante de son témoignage est peut-être sa connaissance d’un supposé traité Tau-IX qui existerait entre certaines factions extraterrestres et un groupe international d’hommes puissants, racistes et élitistes. Pendant la deuxième moitié du XXe siècle, cette cabale aurait utilisé les quelques informations extraterrestres disponibles pour exercer un contrôle croissant sur les affaires de la Terre, que ce soit des questions politiques, d’énergie, de technologie ou de santé.

Les membres de cette cabale garderaient ces avancées technologiques loin du profane tout en les utilisant à des fins personnelles. Le traité donnerait l’autorisation d’enlever des êtres humains.



Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .

Laisser un commentaire