Style de vie

Une berline futuriste à hydrogène MADE IN FRANCE et dispo en 2025

Cette berline ultra-moderne promet jusqu’à 1000 km d’autonomie.

 La marque Hopium, fondée en 2019 par le jeune pilote français Olivier Lombard, plus jeune vainqueur des 24H du Mans en catégorie LMP2, passe du concept-car au concret, en dévoilant les caractéristiques de Machina, son premier véhicule haut de gamme roulant à l’hydrogène. Le nouveau constructeur français vient de dévoiler son premier véhicule à l’occasion du Mondial de l’Auto, qui se tient à Paris jusqu’au dimanche 23 octobre.

L’Hopium Machina sera donc une berline sportive assez longue de près de cinq mètres, au design racé et futuriste.

Les premiers modèles disponibles en 2025 et fabriqués en Normandie

Concernant ses performances, Hopium Machina pourra atteindre une vitesse de pointe de 230 km/h, avec une motorisation d’environ 500 chevaux et un 0 à 100 km/h en moins de cinq secondes. L’autonomie est quant à elle annoncée à 1 000 km. Le système de batteries à hydrogène pourra être rempli en trois minutes seulement, comme l’indique la marque sur son site web.


Hopium a indiqué dans le même temps l’ouverture de son premier site de production en Normandie, et plus précisément à Douains, un village situé à proximité de la ville de Vernon. Le choix de cet emplacement n’a rien d’un hasard, la région Normandie étant active dans le développement de la filière hydrogène, notamment à travers le site d’essai d’Ariane Group installé à Vernon. Le site devrait être terminé d’ici à 2024 pour une inauguration début 2025.

La marque devrait ainsi créer 1 500 emplois et a pour objectif la production de 25 000 véhicules par an dès l’ouverture. Le carnet de commandes est d’ores et déjà ouvert si vous souhaitez être l’un des premiers à conduire ce tout nouveau véhicule, dont le prix final n’a toutefois pas été communiqué.

Qu’est-ce qu’une voiture à hydrogène ?

La pile à combustible à hydrogène est une technologie assez ancienne, puisque ses premières applications remontent à 1804. À cette époque, le Suisse François Isaac-de-Rivaz construit la première pile utilisant ce qu’on appelait alors du « gaz de houille », et qui peut être considéré comme l’ancêtre de l’hydrogène utilisé aujourd’hui.

Une voiture à hydrogène moderne est une voiture électrique. La différence avec une voiture électrique à batterie (lithium-ion par exemple) est que l’électricité est ici produite par un générateur qui utilise du dihydrogène (H2). Ce système, appelé « pile à combustible », tire parti de la réaction chimique entre l’hydrogène et l’oxygène pour produire de l’électricité et l’envoyer vers le moteur. La voiture à hydrogène doit donc être équipée d’un réservoir à gaz pressurisé et sécurisé.

Faire le plein d’hydrogène est aussi facile et rapide que faire un plein d’essence. Il suffit de raccorder le pistolet de la station-service hydrogène au véhicule, d’enclencher la pompe, et de patienter quelques minutes. Quelques kilos d’hydrogène suffisent à alimenter la pile à hydrogène, pour parcourir plusieurs centaines de kilomètres. Les infrastructures de ravitaillement publiques étant cependant encore peu nombreuses en France et en Europe, la plupart des voitures à pile à combustible font partie de flottes d’entreprises qui disposent de leurs propres stations d’hydrogène.




Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .



Tirage gratuit des Tarots

Articles similaires

Laisser un commentaire