Science des AnciensVidéo

Vajra : l’arme la plus puissante des anciens Dieux de l’époque Atlante

Ces derniers temps, la théorie du paléocontact s’affirme de plus en plus haut : il y a de plus en plus de preuves que les hautes technologies ont déjà existé sur notre planète. Les scientifiques arrivent à la conclusion que les objets représentés dans les fresques anciennes ou les peintures rupestres sont en fait des vaisseaux spatiaux ou des avions.

Les vajras sont l’un de ces objets mystérieux du passé – des produits étranges qui ont survécu jusqu’à ce jour dans leur forme originale, contrairement à de nombreuses preuves de paléocontact qui ont disparu au cours des millénaires.

Cette arme était présente dans les cultures assyriennes, et les cultures byzantines, chez les Sumériens, ainsi que dans l’ancienne épopée indienne. Vajra est en métal, puisque c’est un métal qui peut être conducteur.

Astravidya – science divine

Certaines découvertes archéologiques suggèrent que nos lointains ancêtres se sont battus pas seulement avec des épées et des flèches. Pourquoi les ruines de la capitale de l’État hittite, la ville de Hatgusas, sont-elles plus fondues que lors d’un incendie ? Pourquoi y a-t-il des traces d’une fusion étrange sur les murs de granit des forteresses irlandaises de Dundalk et d’Ecos ?


Les raisons d’une telle fonte sont encore un mystère, et les tentatives d’explication « énorme éclair » semblent peu convaincantes. Peut-être devrions-nous prêter attention aux nombreuses références dans le folklore mondial à des armes « inhabituelles », « célestes », « super puissantes » ? Les informations les plus intéressantes et les plus systématisées de ce type se trouvent peut-être dans la littérature indienne ancienne.

Voici, par exemple, comment le Mahabharata décrit l’utilisation des armes des brahmashiras :

… Puis Rama a tiré une flèche de force non défensive,
Terrible, apportant la mort…
Instantanément lancée par Rama, une flèche lointaine…
J’ai allumé ce puissant Rakshasa avec une grande flamme.
Une paire de chevaux, un char,
Il a été complètement englouti par le feu…
Et désintégré en cinq natures de base…
Ses os, sa viande et son sang ne tenaient plus,
Brûlé leurs armes… Pour que les cendres ne soient pas visibles.

Il ne nécessite même pas une interprétation « nucléaire ». Pour ceux qui connaissent l’action du napalm, une telle description ne semble pas surréaliste. Mais – le napalm dans l’Inde ancienne ?

Il existe différents types d’armes mentionnées dans le Mahabharata, dont les brahmadanda et les brahmashiras surpuissants, qui étaient clairement radioactifs : ils tuaient des fœtus chez les femmes et affectaient des personnes pendant plusieurs générations. Mais nous ne considérerons qu’un seul type d’arme – le soi-disant vajra.

Coup de foudre

Vajra en sanskrit a plusieurs significations : « coup de foudre » et « diamant ». Au Tibet, on l’appelle dorje, au Japon – kongose, en Chine – jin-ganshi, en Mongolie – ochir. C’est un élément rituel important dans l’hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme. Vajra est un symbole de culte, comme une croix pour les chrétiens ou un croissant pour les musulmans. Jusqu’à présent, le vajra était utilisé dans divers rituels, et le Bouddha est souvent représenté avec celui-ci dans ses mains. Il existe une direction du bouddhisme appelée Vajrayana (d’ailleurs, le Bouddha lui-même y est appelé Vajrasatgva). Dans le yoga, il existe une posture appelée vajrasana, dont le sens est de rendre le corps fort, comme un diamant.

Dans la mythologie indienne, le vajra est l’arme puissante du dieu Indra, qui peut tuer sans faute. En même temps, comme un diamant, il est sain et sauf dans toutes les situations : il détruit tout, mais il ne reste pas une seule égratignure dessus.

A noter que le dieu Indra est le dieu principal de la mythologie hindoue, le chef de tous les dieux, le dieu du tonnerre et de la foudre, « le roi de l’univers ». Il écrase et brise des forteresses, et de plus, avec l’aide du vajra, il est capable de contrôler le temps, ainsi que de changer le cours des rivières et de faire sauter des rochers.

Boudhanath stupa

Vajra dans diverses descriptions est accompagné d’épithètes : cuivre, or, fer, fort, comme de pierre ou de roche. Il a quatre ou cent coins, mille dents, parfois il est en forme de disque, mais le plus souvent il est cruciforme, en forme de faisceau croisé d’éclairs.

Des images de vajras se trouvent sur les monuments les plus anciens de l’Inde. Mais le plus intéressant est que de tels objets apparaissent comme des attributs des dieux dans les monuments culturels d’autres pays.

Par exemple, Zeus dans les fresques de la Grèce antique tient clairement un vajra dans ses mains. Et on se souvient que le Thunderer possédait une arme puissante qui pouvait lancer la foudre, et en plus, il savait contrôler la météo.

Cela signifie que cette arme mystérieuse dans les temps anciens était disponible dans différentes parties de la planète.


Cependant, les vajras sont largement représentés à notre époque. Comme déjà mentionné, il s’agit d’un objet culte pour les religions orientales, et il est donc produit aujourd’hui, d’ailleurs, selon des images et des canons anciens. De plus, il reste plusieurs vajras des temps anciens. Par exemple, au Népal, il existe un complexe de temples de Boudhanath construit au 6ème siècle après JC. Au centre du complexe se dresse le soi-disant stupa bouddhiste (au fait, un autre édifice religieux mystérieux qui ressemble surtout à un vaisseau spatial est un hémisphère régulier avec un sommet). Il y a un immense vajra à proximité, qui est l’objet du culte de nombreux pèlerins.

De plus, les moines locaux affirment que les dieux utilisaient ce vajra comme un outil : ils coupaient des pierres, fabriquaient des blocs pour la construction de temples et d’autres structures énormes.

Mantra secret

Les chercheurs paranormaux pensent que les vajras commencent à fonctionner après avoir été « activés » à l’aide d’un mantra secret, qui est conservé par les ministres des anciennes religions de l’Orient. Cependant, jusqu’à présent, personne n’a réussi à faire fonctionner les armes mystérieuses du passé. Cependant, le célèbre Nikola Tesla a créé en 1896 son mystérieux générateur de résonance (bobine Tesla), qui fonctionne sans aucun mantra et, créant une tension de plusieurs millions de volts, lance littéralement la foudre. Vous pouvez donc proposer une version selon laquelle le vajra est également un générateur de résonance, qui avait une puissance très élevée.

On pense que les vajras sont associés à des champs de torsion.

Ce terme a été introduit en 1922 par le scientifique français Élie Cartan – il désignait avec lui un champ physique hypothétique, qui est formé par la torsion de l’espace. Plus tard, la théorie des champs de torsion est devenue la question la plus controversée en physique. Et sa non-reconnaissance officielle est en grande partie due au fait que les « gens de la torsion » prétendent qu’une personne et ses pensées peuvent générer et contrôler des champs de torsion.

Si le vajra est l’arme des anciens dieux, qui étaient loin devant nous en termes de niveau de développement technologique (après tout, ils ont volé depuis des planètes lointaines, ce qui ne nous est pas encore disponible), alors il s’avère que ces des dieux mystérieux savaient contrôler les champs de torsion (rappelez-vous le mantra oriental secret).

Soit dit en passant, les schémas des champs de torsion d’une particule élémentaire ressemblent étonnamment à un vajra dans leur construction.

Peut-être qu’un jour quelqu’un pourra activer le vajra. Tant que notre société n’est pas prête pour cela, il est terrible d’imaginer ce qui se passera si une arme aussi redoutable tombe entre les mains d’une personne moralement sans scrupules. En effet, dans le même Mahabharata, les anciens dieux ont averti :

Arjuna, Arjuna, n’utilise pas les armes merveilleuses !
Parce que tu ne peux jamais l’utiliser sans but
Et ils ne doivent pas toucher la cible sans un besoin extrême…
Quand on abuse de cette arme, de grands malheurs peuvent arriver ! .

Peut-être que tant que l’humanité n’aura pas appris à vivre en paix et à se passer de conflits militaires, il est trop tôt pour parler de contrôler les armes des dieux, qui peuvent provoquer de « grands désastres ».

Vidéo ci-dessus : Le Vajra – L’ancienne arme des dieux



Si vous aimez ce site, ajoutez-le à vos favoris et ... Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés. .

Laisser un commentaire